Consultation type

Consultation type
  1. Accueillir, écouter la plainte : cela nécessite une approche psychologique suffisante
    Analyse sémiologique et diagnostic : cela nécessite la connaissance sémiologique
  2. Inspection et palpation : cela nécessite l’apprentissage clinique médical et ostéopathique
  3. Tests ostéopathiques
  4. Prescription d’examens complémentaires pour affiner le diagnostic médical et ostéopathique : cela nécessite la connaissance de la radiologie et des examens de laboratoire.
  5. A ce moment, l’ostéopathe, en tant que thérapeute de premier rang, a plusieurs choix :
    1. Évacuation pour urgences
    2. Réorientation thérapeutique pour traitement médicochirurgical (hypothyroïdie, rupture de ligament croisé…)
    3. Traitement ostéopathique
  6. Après son traitement ostéopathique, le praticien doit avoir une prise en charge thérapeutique globale. Il a la possibilité de prescrire éventuellement des soins par un auxiliaire de santé (kinésithérapie, podologie…), mais aussi de demander un traitement médical contigu à son traitement ostéopathique.