Etre ostéopathe

Etre ostéopathe

Etre ostéopathe, c’est détenir une connaissance et une compétence gestuelle adéquate et sécurisante, afin d’assurer la sécurité de ses patients. Autrement dit, c’est être un praticien de premier rang de consultation. De par son originalité et sa spécificité, l’ostéopathie ne peut être prescrite, sous peine de perdre son efficacité en rentrant dans un concept sectoriel et symptomatique de maladie qui n’est pas le sien. (le médecin ne peut prescrire ce qu’il n’a pas appréhendé lors de ses études, dans un concept différent du sien). Le recours à des techniques tirées du patrimoine ostéopathique, mais appliquées dans le concept du traitement classique d’une pathologie n’a pas de sens. Elle nécessite d’être exercée par des praticiens à très haut niveau de formation (bac+5), responsables, capables en première intention d’assurer la sécurité du patient et le réorientant si nécessaire vers un médecin.

L’ostéopathe a un rôle important à jouer dans la prévention. Cet aspect ne peut être ignoré tant sur le plan de la sauvegarde de la santé que sur le plan économique. L’ostéopathie diffère de la pensée médicale car son concept de l’étiologie, de la pathologie et du traitement est différent. L’ostéopathie se situe encore plus loin de la kinésithérapie qui n’a ni concept de pathologie, ni d’étiologie, ni de diagnostic propre (si ce n’est celui que la médecine lui donne ou ordonne). Cependant certaines techniques peuvent apparaître ressemblantes.