Les actualités

Les vertues de l’extrait de pépins de pamplemousse

Les vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse sont aujourd’hui reconnues. Découvrez dès maintenant les bienfaits du pépin de pamplemousse sur votre santé.

Il est important de distinguer le jus de pamplemousse, la peau du pamplemousse et les pépins de pamplemousse. Le jus est très riche en vitamine C et B1.
Les principes actifs de la peau sont antidépresseurs. Ils accélèrent la circulation sanguine et jouent un rôle très positif sur nos états d’âme et augmentent notre joie de vivre.
Les pépins contiennent des bioflavonoïdes, du glucoside, de l’isosacuranétine, du néohespéridine, de l’hespéridine, du glucoside, … Arrêtons nous là, le but n’étant pas de nous « parasiter » avec des termes scientifiques !
Le rôle des pépins de pamplemousse est de nous débarrasser des parasites pathogènes. En quelques mots, l’extrait de pépins de pamplemousse est un antimicrobien naturel des plus puissants. Il s’obtient généralement grâce à des installations industrielles lourdes où les pépins et les membranes de pulpe de pamplemousse sont pressés ou moulus.
Le Dr Allan Sachs aux Etats-Unis, a démontré que cet extrait si particulier répond aux critères qu’un antibiotique idéal devrait avoir. Lisez plutôt :

  • L’antibiotique idéal doit avoir une efficacité aussi large que possible puisque on connaît rarement avec précision les agents pathogènes.
  • L’antibiotique idéal doit agir avec puissance et très rapidement.
  • L’antibiotique idéal ne devrait pas avoir d’effets toxiques. (Pour cela il faudrait boire près de 1,3 litre d’extrait de pépins de pamplemousse pour s’intoxiquer gravement).
  • L’antibiotique idéal ne devrait pas affaiblir le système immunitaire.
  • L’antibiotique idéal ne doit pas détruire les bactéries utiles à l’organisme.
  • L’antibiotique idéal doit être naturel parce que les produits chimiques de synthèse peuvent avoir des effets secondaires imprévus sur l’organisme.
  • L’antibiotique doit être hypoallergène. Cependant, certaines personnes sont allergiques aux agrumes donc aux pépins de pamplemousse, dans ce cas il est préférable de faire des essais à petites doses.

L’extrait de pépins de pamplemousse répond à tous ces critères, d’autre part il est à un prix très abordable.
On ne connaît pas encore tous ses effets positifs et certains laboratoires s’y attèlent.
Dans certains pays ce produit est accepté officiellement comme un remède contre les candidoses et contre différentes formes de diarrhées. Ses applications thérapeutiques s’étendent jusqu’en médecine vétérinaire, et les animaux en tirent un grand bénéfice (vermifuge naturel).
Il peut également s’utiliser comme désinfectant car il élimine de façon naturelle la plupart des germes.
Le peau peut elle aussi être désinfectée à 100% sans être altérée.
Il semblerait qu’il y ait une utilisation très prometteuse de l’extrait de pépins de pamplemousse pour purifier l’eau potable.

Maintenant, voyons ensemble quelques applications de l’extrait de pépins de pamplemousse…

En usages externes, il est conseillé d’utiliser en même temps l’Aloe vera qui favorise et accélère la régénérescence de la peau et des muqueuses.

Il faut savoir que l’extrait se dilue dans de l’huile (amande douce, olives) pour l’application externe, et s’il arrive qu’il entre en contact avec les yeux, rincez immédiatement avec de l’eau tiède.

  • Bouche : aphtes, lèvres gercées, herpès des lèvres, maux de dents, gingivite, désinfection de la brosse à dents etc.
  • Nez – Oreilles – Visage : Rhume, pharyngite, toux, enrouement, laryngite, maux d’oreille, hygiène des oreilles, acné, boutons, impuretés de la peau, rasage etc.
  • Cheveux : Shampooing médical, pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, poux de tête etc.
  • Peau : Petites coupures, petites brûlures, éruptions cutanées, dermatite, piqûre d’insecte. Il participe grandement à la guérison de psoriasis, zona, eczéma, urticaire, ulcère variqueux sur les jambes, verrues, mycose.
  • Pieds : Eczéma des orteils, hyper sudation, durillons, cors, verrues plantaires, ampoules etc.
  • Ongles : Onychomycose, panaris.
  • Organes génitaux : vaginite, infections vaginales à germes divers, parasites du vagin, soins des organes génitaux, maladies des organes génitaux masculins.

En usages internes, l’extrait de pépins de pamplemousse s’impose comme premier remède capable d’atteindre les multiples sortes de micro-organismes.
Il est très efficace comme traitement des dysfonctionnements intestinaux et des rhumes. Il peut être avantageusement combiné avec d’autres médicaments naturels et peut même renforcer les effets d’autres plantes médicinales. Il ne faut cependant pas perdre de vue que toute maladie se manifeste dans le but de faire prendre conscience d’un certain malaise, l’extrait de pépin de pamplemousse n’éradique donc pas la cause psychologique.
L’application interne : Il est conseillé de prendre 3 à 15 gouttes du produit 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau ou un nombre équivalent de gélules ou comprimés jusqu’à disparition des symptômes.
Il est important d’observer les réactions de l’organisme et de partir d’une faible dose pour l’augmenter progressivement par la suite. En général, l’estomac s’habitue rapidement à ce traitement.
En cas de maladies graves ou durables, il est conseillé d’être suivi par son médecin.

  • Inflammations, refroidissements, infections du système digestif, gastrites, ulcère de l’estomac et du duodénum, candidoses et autres mycoses, maladies parasitaires et allergies…

Nous vous conseillons vivement de faire une cure préventive d’automne.
Commencez par 21 jours et continuez si vous sentez que cela vous protège contre les virus de l’hiver. Vous serez ainsi armé contre la grippe et les rhumes qui se déclarent à la saison froide !

Nous-nous sommes permis de faire un résumé du très bon ouvrage intitulé « Secrets et merveilles du pamplemousse » écrit par Shalila Sharamon et Bodo Baginski aux éditions « Librairie de Médicis » et nous vous encourageons à vous procurer ce livre qui recèle de conseils d’utilisation de l’extrait de pépins de pamplemousse.

Publié par

"Les 5 sens des handicapés sont touchés mais c'est un 6e qui les délivre ; bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction, ce 6e sens qui apparaît, c'est simplement l'envie de vivre." [Grand Corps Malade]